Le Prieuré


retour

Historique
En 1049, Guillaume Arnaud, seigneur du lieu, remet à Cluny l'église et la villa de Moirax afin d'y établir un prieuré, attesté comme le plus ancien de la région située sur le chemin des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Conséquences de la commende, il n'y a plus de communauté et les bâtiments conventuels sont presque complètement ruinés. A la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle, la communauté s'accroît, l'église est restaurée, les bâtiments conventuels réédifiés. La Révolution met un terme définitif au prieuré.

Aujourd'hui l'architecture de cette ancienne dépendance clunisienne se réduit à l'église Notre-Dame (seconde moitié du XIe siècle) et à deux constructions d'époque classique, seuls vestiges des bâtiments conventuels.

a signaler :

tous les dimanches à 11 heures un office religieux a lieu au prieuré.

MOIRAX ET CLUNY

 

Moirax et Cluny ont tissé, durant plus de 700 ans, des liens étroits. L’épée à garde d’argent du blason du doyenné de Moirax, soumise à l’épée à garde d’or du blason de l’abbaye de Cluny. Distendus après la Révolution Française, ces liens se sont renoués grâce à la Fédération des Sites Clunisiens.

L’Ordre Clunisien


C’est vers 910, que Guillaume d’Aquitaine le Pieux fonde en Bourgogne une abbaye sur le site de Cluny. Son développement rapide lui permet en quelques siècles d’être à la tête, en Europe Occidentale, de près de 1400 établissements clunisiens.

Véritable creuset de création architecturale, artistique, sociale et politique, elle nous a légué un patrimoine extraordinaire qui disparut avec elle, victime de la Révolution Française. Malgré sa destruction, Cluny restera, pour l’Histoire, la plus grande église abbatiale jamais construite.

La Fédération des sites Clunisiens

 

La Fédération des Sites Clunisiens a été fondée en 1994 avec un triple objectif :tisser des liens entre les sites et les fédérer, valoriser leur patrimoine clunisien et encourager leurs initiatives pédagogiques, culturelles et touristiques. Le Conseil de l’Europe lui a attribué en 2005 la mention « Grand itinéraire culturel du Conseil de l’Europe ».
Moirax a adhéré à la Fédération des Sites Clunisiens en 1996

 Moirax, site Clunisien

Est considéré comme site clunisien tout lieu où se trouve, où se trouvait, un ensemble de bâtiments témoins des liens entretenus par ce lieu avec l’abbaye de Cluny à un moment de son histoire.
En 1049, Guillaume-Arnaud de Moirax fonda dans son petit village un prieuré clunisien. Des batailles incessantes et le temps implacable ont eu raison du cloître et des bâtiments conventuels originaux, mais l’église Notre-Dame a résisté. Par la splendeur de sa sculpture et l’ingéniosité de ses lignes architecturales, Notre-Dame de Moirax, site clunisien, témoigne, depuis près de 1000 ans, de l’extraordinaire génie des bâtisseurs romans.